Les routes sans oiseaux Agrandir l'image

Les routes sans oiseaux

Notre région, longtemps épargnée sur ses propres terres, aura vécu en quelques semaines -de juin à août 44- la période la plus noire de son existence. Sans doute, faut-il remonter à la Guerre de Cent Ans ou aux Guerres de Religion pour constater de tels ravages humains et matériels ? 

Plus de détails

21,80 €

Fiche technique

Nombre de pages221
Dimensions15 X 22 cm
AuteurRaoul DUJARDIN
Poids401 g
CollectionInédits & Introuvables
Date de parution1er semestre 2002

En savoir plus

Tous les siècles ont été rythmés par les guerres et tous les pays du monde en ont souffert.

 Notre région, longtemps épargnée sur ses propres terres, aura vécu en quelques semaines -de juin à août 44- la période la plus noire de son existence. Sans doute, faut-il remonter à la Guerre de Cent Ans ou aux Guerres de Religion pour constater de tels ravages humains et matériels ?

 Raoul Dujardin de Méautis, « agriculteur-écrivain », que nous avons tenu à présenter le plus fidèlement possible commence d'ailleurs son livre par un avant-propos très judicieux sur les différents débarquements que la Manche a connu à travers son histoire, situant ainsi son récit dans la logique des grands événements historiques.

 Mais l'intérêt de ce livre, écrit en 1947, est avant tout dans la parfaite restitution de l'ambiance au quotidien de cet « exode » partagé, pendant l'été 44, par toutes ces familles normandes prises au piège entre la progression plus longue que prévue des troupes alliées, notamment américaines dans le cas précis de ce récit et la résistance allemande, elle aussi, plus forte que prévue.

 La critique nationale ne s'y trompa pas, saluant la parution des « Routes sans oiseaux » comme « un récit gonflé de chaleur humaine », « le chef d'oeuvre du récit de cette époque » ou bien encore sous la plus d'Yves Gandon, Président de la Société des Gens de Lettres de France ; « je salue ce livre comme l'un des meilleurs qui aient été écrits sur la période du débarquement 44, un des plus vivants, des plus « sentis ».

 La carte de l'itinéraire – de Méautis à Muneville-sur-Mer à travers marais et bocage – reconstitué et commenté par Henri Levaufre, Président de Normandy 44, l'un des connaisseurs les plus « pointus » de cette période vient conforter le soucis de véracité de ce récit.

 En rééditant ce livre de Raoul Dujardin, nous sommes sûrs d'œuvrer à bon escient en permettant à tous ceux et toutes celles qui ont vécu ces événements de retrouver une part inoubliable de leur propre histoire et en même temps d'en faire profiter leurs enfants et petits-enfants.

 La préface de Michel Lepourry, maire de Sainteny et fils de Constant Lepourry qui fut l'un de ses meilleurs amis es aussi un témoignage de la qualité de cet « agriculteur-écrivain » atypique et passionnant dont nous fêterons, heureuse coïncidence, le 100ème anniversaire de sa naissance à l'occasion de cette réédition.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Les routes sans oiseaux

Les routes sans oiseaux

Notre région, longtemps épargnée sur ses propres terres, aura vécu en quelques semaines -de juin à août 44- la période la plus noire de son existence. Sans doute, faut-il remonter à la Guerre de Cent Ans ou aux Guerres de Religion pour constater de tels ravages humains et matériels ?